Archive pour décembre, 2009

8 milliards pour Seddara Dénuée de tout projet de développement, la localité de Seddara dans la commune d’El Hachimia à une vingtaine de kilomètres au sud de Bouira vient de bénéficier d’un projet important concocté à cette circonstance.

En effet, le projet que dirige la direction de la conservation des forêts de Bouira comprend plusieurs actions, lesquelles visent à désenclaver la région qui a longtemps souffert de l’anonymat et d’absence de commodités. Il s’agit des opérations d’investissement d’une enveloppe assez conséquente estimée à plus de 82 millions de dinars. Une partie de cette enveloppe qui est de 50 millions de dinars sera destinée à financer les projets inscrits dans le cadre de dispositif PPDRI (Projet de proximité de développement rural intégré).

À ce titre, 15 autres opérations du PPDRI bénéficieront à pas moins de 800 habitants. Elles portent également sur les ouvertures de pistes agricoles, plantations d’arbres fruitiers, élevage, aménagement de sources d’eau et autres travaux. Les habitants de Seddara vont ainsi voir leur piste, reliant la localité au chef-lieu communal, prise en charge, puisque les travaux seront lancés incessamment. Ainsi, un quota d’une quarantaine d’unités de l’habitat rural est aussi inclus dans ce programme.

Par Amar Fedjkhi

Publié dans:Non classé |on 31 décembre, 2009 |Pas de commentaires »

GRIPPE A /H1/N1

Deux décès à Bouira Deux cas de décès suspects de grippe porcine, un quinquagénaire et un jeune homme ont été enregistrés à la fin de cette semaine à Bouira.

Selon la cellule de prévention de la direction de santé de Bouira, le premier patient décédé, B.D âgé de 50 ans, habitant la localité de Hazama dans la commune de Lakhdaria. Ce dernier, souligne la même source, a été admis au centre de référence de Lakhdaria, dans un état comateux, suite à un pic de tension pour suspicion de grippe A/H1N1. Le deuxième décès a été signalé hier, à l’hôpital Mohamed Boudiaf de Bouira. Il s’agit de H.O âgé de 35ans, originaire de la commune de Sour El Ghozlane.

Par Amar Fedjkhi

Publié dans:Non classé |on 31 décembre, 2009 |Pas de commentaires »

Pénurie d’eau à Chekouh Depuis plus d’une semaine, les habitants des deux bourgs de la localité de Chekouh, à savoir Chekouh Oufella et Chekouh Bwada, dans la commune d’Ath Laâziz, endurent le manque d’eau potable.

A vrai dire, ce problème ne date pas, selon bon nombre de citoyens, d’hier. La localité est, en effet, alimentée à partir du réservoir sis au lieudit Thala Oullili qui alimente lui aussi plusieurs villages et autres infrastructures éducatives. Le débit étant insuffisant pour satisfaire la demande des populations sur place. Cependant, il est utile de souligner que le village Chekouh a bénéficié, il y a quelques années de cela, d’un projet de réalisation d’un réservoir implanté au niveau du village ; mais, ce liquide continue à manquer dans les robinets. Malgré les réclamations des citoyens, les responsables locaux n’arrivent pas à résoudre ce problème.

Sur ce, les habitants comptent, à en croire les dires de certains d’entre eux, de passer à d’autres actions afin de se faire entendre. « Nous sommes alimentés une fois tous les deux jours, mais nous avons droit à 15 minutes seulement », nous dira un habitant. Ainsi, la conduite principale, alimentant ledit village et celle de Malla dont le lycée nouveau et autres collèges, est à l’origine de cette pénurie. Une situation qui, pour rappel, a engendré des perturbations. D’ailleurs, les enseignants exerçant au lycée de Malla ont observé, à la fin de la semaine écoulée, un arrêt des cours en guise de protestation pour manque de chauffage dû à l’absence d’eau pour alimenter le réseau de la chaufferie.

Par A. F.

Publié dans:Non classé |on 17 décembre, 2009 |Pas de commentaires »

Taghzout : La population réclame le téléphone Nombreuses sont les localités dans la wilaya de Bouira qui demeurent à ce jour coupées du reste du monde pour motif d’absence de couverture du réseau téléphonique.

C’est le cas, entre autres, de ceux de la localité de Merkella dans la commune de Taghzout au nord-est de Bouira. En effet, plusieurs citoyens, notamment des jeunes ayant soulevé ce problème, déclarent que cette situation est pénalisante. Ils ont affirmé qu’ils ont soumis ce problème aux responsables d’Algérie Télécom de Bouira mais vainement. « Même pour avoir accès à la connexion, via le WLL, l’on nous répond que c’est saturé ». Pis encore, nos interlocuteurs avancent que même la couverture des différents réseaux mobiles est quasiment absente.

« Nos mobiles sont toujours hors champ », dira un autre. Contacté afin de savoir plus sur ce problème, un cadre à Algérie Télécom de Bouira nous a confirmé qu’effectivement les connexions via le WLL sont saturées. La population de la localité Imerkallen souhaite voir les responsables de cette entreprise prendre en charge leurs préoccupations, tout comme ils lancent un appel aux différents opérateurs de la téléphonie mobile d’installer des antennes afin d’assurer une bonne couverture de la localité.

Par Amar Fedjkhi

Publié dans:Non classé |on 17 décembre, 2009 |Pas de commentaires »

tortureanimale |
Les syndicats du Crédit Mun... |
Ernestine |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | CultISport
| CHAT DE GOUTTIERE
| Un si long chemin..