Archive pour mai, 2010

Ratissage de l’ANP à Bouira : Plusieurs casemates détruites Les éléments de l’armée, soutenus par d’autres corps de sécurité, poursuivent leur offensive militaire enclenchée depuis jeudi dernier dans la région est de Bouira, où les militaires passent au peigne fin les maquis du GSPC.

Le deuxième jour de cette opération, soit vendredi dernier, un accrochage a eu lieu au lieudit Agoulal, entre les localités d’Illithen et Semache, dans la commune d’El Adjiba, 45 km à l’est de Bouira. Selon des sources locales, les terroristes, dont le nombre n’a pas été déterminé, ont été accrochés par les forces de sécurité au moment où ils allaient rejoindre les forêts environnantes. Les échanges de coups de feu ont duré quelques minutes, précisent les mêmes sources, avant que les terroristes ne parviennent à prendre la fuite à la faveur de l’obscurité. Toutefois, jusqu’à hier, aucune information n’a filtré sur le bilan de cette opération qui se poursuit toujours. D’autre part, les éléments de l’ANP ont découvert et détruit plusieurs casemates qui servaient d’abris aux terroristes.

A l’intérieur de ces abris, les militaires ont découvert des denrées alimentaires et des effets vestimentaires. Avant-hier, une bombe de fabrication artisanale a explosé sur les hauteurs de la localité d’El Adjiba. L’explosion de cet engin n’a pas fait de victime. L’opération de ratissage a été lancée sur la base d’informations fournies par un terroriste, activant au sein de la katibat dite El Farouk, qui s’est rendu avec son arme au niveau d’un poste de contrôle des services de sécurité à Bouira. L’émir de cette phalange, activant dans l’axe Boumerdès-Bouira et le sud de la wilaya de Tizi Ouzou, alias Abdeldjaber, originaire de la commune d’Aomar, auteur de plusieurs assassinats et enlèvements, s’est rendu aux services de sécurité.

Par Amar Fedjkhi

Publié dans:actualité |on 30 mai, 2010 |Pas de commentaires »

Infos dernière

- El Adjiba (Bouira ) : Explosion d’une bombe artisanale Une bombe de fabrication

artisanale a explosé hier à Semmache, dans la commune d’El Adjiba, à 45 kilomètres à l’est de Bouira. La déflagration de l’engin explosif n’a heureusement pas fait de victime. Cet acte terroriste intervient au moment de l’opération de ratissage que mènent depuis jeudi dernier les éléments de l’ANP dans les maquis d’El Adjiba et d’Illithène, dans la daïra de M’chedellah. Par ailleurs, au cours de leur offensive, les militaires ont réussi durant la même journée à détruire trois casemates du GSPC. Les soldats de l’ANP ont découvert également des denrées alimentaires et des effets vestimentaires. Notons aussi que l’ANP a déployé d’importants moyens pour passer au peigne fin les maquis du GSPC dans la région.A.FEDJKHI

Publié dans:actualité |on 26 mai, 2010 |Pas de commentaires »

Bouira : Deux morts dans un accident de la circulation

Le bilan macabre sur les routes continue de s’alourdir. Deux personnes ont trouvé la mort vendredi soir dans un accident de la circulation qui s’est produit sur la RN26, entre les deux villes de Chorfa (Bouira) et Tazmalt relevant de la wilaya de Béjaïa. Selon des sources locales, l’accident, qui a eu lieu vers 22h, s’est produit après que le chauffeur, qui n’est autre que le chef de la brigade de gendarmerie de Saharidj, (50 km à l’est de Bouira), accompagné d’un homme d’une trentaine d’années, eut perdu le contrôle de son véhicule en allant percuter un poteau électrique. Les corps des deux victimes ont été transférés par les éléments de la Protection civile à la morgue de l’hôpital d’Akbou.

Par A. F.

Publié dans:actualité |on 23 mai, 2010 |Pas de commentaires »

Raouraoua (Aïn Bessem) : Des familles en danger Une dizaine de familles habitant le chef-lieu de la commune de Raouraoua, sise à une trentaine de kilomètres à l’ouest de Bouira, sont menacées par un danger des lignes de haute tension traversant leurs habitations.

Sur les lieux, Boudjemâa, père de famille nous a montré de près le risque de mort qu’encourent quotidiennement les membres de sa famille et ses voisins. « Je dois veiller pour que les personnes ne montent pas sur la terrasse, alors que notre habitation est construite sur un seul étage », dira-t-il. Nous avons constaté effectivement qu’il s’agit là d’un véritable danger de mort qui guette la vie de ces habitants. « Cela fait une trentaine d’années que nous habitons ici », lance-t-il, avant d’ajouter qu’en dépit des lettres adressées par les citoyens dudit quartier aux responsables de l’agence de Sonelgaz d’Aïn Bessem et celle de la direction de wilaya de Bouira, aucune réponse n’est encore parvenue.

Notre interlocuteur, déçu par le comportement des responsables qui, selon lui, n’ont même pas daigné visiter les lieux pour établir un constat, dira : « Nous nous sommes habitués au danger, il faut attendre l’irréparable pour espérer que les responsables réagissent. » En attendant que les autorités compétentes prennent ce cas au sérieux, Boudjemâa continue de faire les va-et-vient pour veiller sur la vie de ses enfants.

Par Amar Fedjkhi

Publié dans:actualité |on 18 mai, 2010 |Pas de commentaires »

Bouira : 2 morts et 3 blessés dans un accident de la routeDeux personnes sont mortes et trois autres ont été blessées, hier, dans un grave accident de la circulation survenu sur la RN18, à l’entrée du village agricole Saïd Abid, à 7 km à l’ouest de Bouira, a-t-on appris auprès de la Protection civile. La collision est survenue vers 12h30 entre un camion et un véhicule de tourisme. Les victimes décédées étaient à bord du véhicule léger, indique-t-on. Trois blessés ont été évacués par les éléments de la Protection civile de Bouira vers l’hôpital Mohamed Boudiaf de la même ville. Les services de la Gendarmerie nationale ont ouvert une enquête pour déterminer les circonstances exactes de ce drame.

Par A. F

Publié dans:actualité |on 11 mai, 2010 |Pas de commentaires »

Bouira : Les travailleurs réclament une prime de 20 millions de centimes Près de 300 employés de la cimenterie de Sour El Ghozlane, filiale du groupe ERCC, au sud de la wilaya de Bouira, ont tenu, dans la matinée d’hier, un rassemblement devant le siège de l’administration.

Cette action fait suite, selon les travailleurs, à l’annonce du montant de la prime de bénéfice annuelle allouée par le conseil d’administration, qui s’était réuni dimanche dernier au siège social de l’entreprise sis à Meftah. Les travailleurs contestent le montant de 80 000 DA octroyé à chaque employé, affirmant que « le taux de production de l’année 2009 était de l’ordre de 1 072 000 tonnes, alors que les prévisions pour la même période étaient estimées à 930 000 tonnes ». A cet effet, l’ensemble des travailleurs revendiquent une prime dépassant les 20 millions de centimes.

Un membre du comité de participation, Kader Ahmed, a déclaré qu’une délégation de la section syndicale de la cimenterie s’est rendue à Alger pour porter cette revendication. D’autre part, les mécontents exigent de la tutelle des négociations autour des conventions collectives. Soulignons que les protestataires ont regagné leur lieu de travail après l’intervention de la section syndicale qui s’est engagée à régler ce problème. Certains contestataires n’excluent pas la possibilité de recourir à une grève illimitée si la revendication n’est pas prise en charge. Précisons que le nombre d’employés au niveau de la cimenterie de Sour El Ghozlane dépasse les 520 travailleurs.

Par Amar Fedjkhi

Publié dans:actualité |on 11 mai, 2010 |Pas de commentaires »

Kick-Boxing : Le free-fight, une première en Algérie Huit wilayas, à savoir Alger, Boumerdès, Blida, Tizi Ouzou, Bouira, Béjaïa, Bordj Bou Arréridj et Oran ont participé à un gala en kick-boxing, organisé dans la soirée de vendredi dernier par la ligue de Boumerdès, en partenariat avec la direction de la jeunesse et des sports (DJS).

Le tournoi a rassemblé plus de 150 athlètes, toutes catégories confondues, venus des différents clubs. Les athlètes de la ligue de Boumerdès ont presque dominé le championnat en remportant les premières places. Ce gala a été marqué par la présence d’un expert venu de la ligue d’Oran. Il s’agit du maître Kourdali qui a fait une exhibition dans la discipline free- fight. Cette dernière est la première en Algérie. La démonstration n’a pas démérité, soulevant les applaudissements et les cris d’encouragement émanant des spectateurs venus en grand nombre à la salle omnisports de Boumerdès. Par ailleurs, un combat professionnel a été organisé à cette occasion entre deux champions en kick-boxing.

Il s’agit de Rahab Omar, vice-champion du monde et champion arabe, et Kentar Hamid, médaillé de bronze lors de la dernière compétition qui a eu lieu en Egypte. Le public, venu en force, a découvert de près les qualités techniques de ces deux athlètes. Le combat a été arbitré par Benkhettou Yahia, arbitre international. « C’est une réussite pour nous et nous allons organiser d’autres compétitions régionales à Alger et dans d’autres wilayas du pays », a déclaré un organisateur. Soulignons que ce gala s’inscrit dans le cadre de la relance de cette discipline, qui, faut-il le souligner, est largement négligée.

Par Amar Fedjkhi

Publié dans:actualité |on 9 mai, 2010 |Pas de commentaires »

Bouira : Un train déraille à AomarUn train de transport de voyageurs en provenance de Constantine se dirigeant vers Alger a déraillé, hier vers 12h30, dans la localité de Kalous, à 15 km au nord de Bouira, apprend-on de source proche de la Société nationale des transports ferroviaires (SNTF). Le déraillement, qui n’a fait heureusement aucune victime, s’est produit au lieudit Oued Djemââ. Le train était vide et devait ramener à son retour les supporters de l’Entente sportive de Sétif, apprend-on. Selon notre source, la défectuosité des rails serait à l’origine de cet accident. Cela a causé, indique-t-on encore, de petits dommages à la locomotive qui est sortie des rails. Pour rappel, le 25 juillet 2009, un train de transport de voyageurs, assurant la desserte Constantine -Alger, a déraillé à l’entrée nord de la ville de Bouira. L’écartement des rails était à l’origine de l’accident qui n’a fait aucune victime.

Publié dans:actualité |on 3 mai, 2010 |Pas de commentaires »

Dirah : Les habitants d’El Goba interpellent le wali Dans une requête adressée au premier responsable de la wilaya de Bouira, des habitants du village El Goba, dans la commune de Dirah, à l’extrême sud de Bouira, réclament une prise en charge de leurs revendications.

Pour rappel, en mars dernier, des citoyens en colère ont investit la rue. Ils ont bloqué la RN8 durant toute une journée pour exiger des pouvoirs publics le raccordement de leurs foyers au gaz naturel. Les villageois ont indiqué dans la requête que la quasi-totalité des localités de la commune de Dira ont bénéficié de cette commodité, dans le cadre de la mise en œuvre des projets du plan de développement des Hauts-Plateaux. « Notre demande a été soulevée cela fait plus de cinq ans, mais rien n’a été fait. » nous dira un habitant. Selon des résidents d’El Goba, le prix de la bonbonne de gaz butane est très cher, et parfois, elle est introuvable dans certains dépôts installés dans la région de Dirah. « Nous sommes déjà fragilisés par la précarité et les multiples difficultés de la vie auxquelles nous devons faire face. Nous sommes contraints, cependant, de débourser des sommes supplémentaires pour acquérir les bonbonnes de gaz nécessaires au foyer », diront des citoyens.

Par ailleurs, les familles d’El Goba, 500 âmes, revendiquent une solution pour la pénurie d’eau potable dans leurs foyers. Ils ont affirmé, dans la même requête, que la localité a bénéficiée d’un projet de réalisation de six forages d’eau, mais aucune opération n’a été réalisée sur le terrain. Le problème du réseau routier a été aussi parmi les préoccupations des villageois, puisque précisent-ils, « les chemins d’accès à notre village sont dans un état lamentable ». D’autre part, lit-on dans la correspondance, le réseau d’assainissement est défectueux. Le projet est à l’arrêt, selon les mêmes habitants. « Le risque des épidémies guette nos habitants et les égouts se déversent dans un oued pollué » confirment-ils. Concernant le réseau d’électricité, la population d’El Goba affirme qu’une trentaine d’habitations demeurent à ce jour, privées d’électricité.

Par Amar Fedjkhi

Publié dans:actualité |on 1 mai, 2010 |Pas de commentaires »

tortureanimale |
Les syndicats du Crédit Mun... |
Ernestine |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | CultISport
| CHAT DE GOUTTIERE
| Un si long chemin..