Archive pour juin, 2010

BOUIRA

Un convoi de patriotes visé par une bombe à Lakhdaria Une bombe artisanale a explosé lundi 21 juin 2010, vers 11h30, sur le chemin de wilaya CW 17 reliant les deux communes Lakhdaria et Bouderbala, à une quarantaine de kilomètres à l’ouest de Bouira.

L’engin explosif, enfoui sous terre, a été actionné à distance au passage de deux véhicules de marque Toyota appartenant à des patriotes de la région de Lakhdaria. La déflagration de l’engin explosif n’a heureusement pas fait de victime.

Par Amar Fedjkhi

Publié dans:actualité |on 22 juin, 2010 |Pas de commentaires »

- Semache (Bouira) : Deux casemates découvertes à Ighil Iguenni

Deux casemates ont été découvertes, avant-hier, au lieudit Ighil Iguenni, dans la localité de Semache, relevant de la commune d’El Adjiba, à l’est de Bouira, par les éléments de l’ANP en opération de ratissage dans la région. Selon des sources bien informées, les militaires ont récupéré des denrées alimentaires et des bonbonnes de gaz butane à l’intérieur de ces abris. Il est utile de souligner que depuis le lancement de cette opération sur la base d’informations fournies par un terroriste qui s’est rendu aux services de sécurité, il y a de cela un mois, plusieurs casemates ont été détruites dans les maquis de cette région. A rappeler que six islamistes armés ont été abattus il y a quelques jours, dont deux lors d’une embuscade tendue par des éléments de l’ANP à Tikjda. La semaine écoulée, quatre terroristes ont été éliminés au cours d’une opération spectaculaire au centre-ville de Raffour, dans la commune de M’chedallah.

Par A. F

Publié dans:actualité |on 21 juin, 2010 |Pas de commentaires »

Le sud de Bouira durement touché.Dans la wilaya de Bouira, particulièrement dans la commune de Bordj Okhris, les crues ont causé des dommages à plusieurs ouvrages d’art, aux routes et aux habitations. Durant la journée d’hier, des habitants ont affirmé qu’en l’espace d’une vingtaine de minutes, la quasi-totalité des maisons de cette commune ont été inondées. Selon les mêmes témoignages, pas moins de six véhicules, en stationnement dans un parking situé près de l’oued Bordj Okhris, ont été emportés par les crues. Si les dégâts matériels sont importants, aucune perte en vie humaine n’est à déplorer, a-t-on appris auprès des services de la Protection civile. Entre autres dégâts occasionnés, l’on note la dégradation d’un pont se trouvant au niveau de cette agglomération. Un plan de secours d’urgence a été mis en œuvre. Amar Fedjkhi

Publié dans:actualité |on 16 juin, 2010 |Pas de commentaires »

BOUIRA

Des véhicules emportés et des maisons inondées à Bordj Okhris. Les pluies torrentielles qui se sont abattues lundi le 14 juin vers 15h ont causé d’énormes dégâts dans la wilaya de Bouira.

En effet, dans la commune de Bordj Okhris, sise à une trentaine de kilomètres au sud de Bouira, plusieurs véhicules ont été emportés par les crues.

Ainsi, un pont situé à la sortie ouest de la ville s’est écroulé sous la force des eaux de l’oued traversant le chef lieu communal.

Des habitants indiquent qu’en espace d’une demi heure, plusieurs habitations ont été inondées.

Des brigades des éléments de la protection civile ont été dépêchées sur les lieux pour porter secours aux familles touchées. L’orage n’a heureusement fait aucune victime.

Par Amar Fedjkhi

Publié dans:actualité |on 15 juin, 2010 |Pas de commentaires »

Ath Laâziz : Une commune déshéritée Située à 10 km au nord du chef-lieu de Bouira, la commune d’Ath Laâziz, (15 000 habitants) se débat dans des conditions déplorables.

Pourtant, cette région a payé un lourd tribut lors de la guerre de Libération nationale. Ath Laâziz demeure l’une des régions qui restent à la traîne dans le domaine du développement. Le visiteur non averti dans les villages et hameaux de cette municipalité constatera sans aucun doute le marasme dans lequel sont plongés notamment les jeunes. Le chômage bat son plein au niveau de cette commune. Aucun projet de taille n’existe qui pourra au moins résorber le chômage. Les villageois sont privés d’éclairage public, d’espaces de loisirs, d’eau potable et d’infrastructures de sport digne de ce nom. Et pourtant, ce sont là les principales revendications de la population et les promesses des autorités locales, qui n’ont pas encore honoré leur engagement.

Dans la localité de Malla, les citoyens, principalement les jeunes, s’interrogent sur le cas du projet qui est devenu le centre d’une polémique. D’importantes sommes ont été allouées par les pouvoirs publics pour la réalisation d’un stade. Depuis l’an 2000 à ce jour, le projet de réalisation d’une aire de jeux, demeure toujours en chantier. « Un complexe sportif est en chantier, mais ils ne sont même pas arrivés à achever une aire de jeux », dira un jeune sportif. Le commun des jeunes dénonce cet état de fait en accusant les autorités locales de bricolage.

Un montant dépassant 1 milliard de centimes a été consommé sans arriver à achever ledit projet. A cet effet, les villageois continuent à s’interroger encore une fois, sur le rôle des pouvoirs publics, les bureaux d’études et les services techniques censés de veiller sur le bon déroulement des projets.

Par Amar Fedjkhi

Publié dans:actualité |on 15 juin, 2010 |Pas de commentaires »

ENAD de Sour El Ghozlane : 522 employés licenciés La ville de Sour El Ghozlane, sise à 35 km au sud de Bouira, a renoué avec les actions de rue. En effet, le week-end dernier, une centaine de jeunes, pour la plupart des pères de famille, sont descendus dans la rue pour fermer la RN8 en guise de protestation.

Il s’agit des travailleurs des différentes filiales SIDAT du groupe ENAD (Entreprise nationale des détergents et produits d’entretien). Ils contestent leur licenciement par la direction dudit complexe. La fermeture de la RN8 durant plusieurs heures a fait intervenir les forces de l’ordre, dépêchées en force pour libérer la route. Nous apprenons qu’une vingtaine de personnes parmi les manifestants ont été arrêtées. Au total 522 ouvriers contractuels sur les 537 employés ont été licenciés par la direction dudit complexe. Le licenciement collectif des travailleurs de L’ENAD, selon le PDG du complexe, Chadli Mohamed, que nous avons interrogé, dépend du fait que les différentes filiales de production ont subi, selon lui, une baisse sensible des ventes depuis le premier trimestre de l’année en cours.

Tous les travailleurs contractuels ont été, précise-t-il, remerciés. Par ailleurs, c’est de la contrefaçon que sont victimes les produits de l’ENAD, ce qui s’est très mal répercuté sur les recettes du complexe. Il a révélé que les ventes des différents produits ne dépassent pas les 8 tonnes par mois. A ce sujet, les produits contrefaits ont été découverts dans les différents marchés de Touggourt, El Oued, Biskra et d’Alger. Ces produits sont cédés à des prix inférieurs à ceux de l’usine. A ce sujet, le même responsable a révélé que les services de la brigade économique ont ouvert une enquête après que la DG eut déposé une plainte contre x auprès du procureur près le tribunal de Sour El Ghozlane.

Par Amar Fedjkhi

Publié dans:actualité |on 12 juin, 2010 |Pas de commentaires »

BOUIRA

4 terroristes neutralisés à Raffour Quatre terroristes ont été éliminés par des éléments des services de sécurité jeudi le 10 juin vers 23h au centre ville de Raffour dans la daïra de M’chedallah, à 45km à l’est de Bouira.

Les sanguinaires, qui étaient à bord d’un véhicule touristique de marque Peugeot 206, ont été pourchassées par des éléments de la sécurité en civil avant d’être mis hors d’état de nuire, précisent des sources fiables.

Les corps de ces terroristes ont été transférés vers la morgue de l’hôpital Mohamed Boudiaf de Bouira pour identification.

Il y a une semaine, deux terroristes ont été éliminés au lieu dit Aswel à proximité de la station climatique de Tikjda lors d’une embuscade tendue par les éléments de l’ANP.

Par Amar Fedjkhi

Publié dans:actualité |on 12 juin, 2010 |Pas de commentaires »

Trafic du ciment à Sour El Ghozlane : Plusieurs personnes interpellées Avant-hier une brigade spéciale de la Gendarmerie nationale venue, selon nos sources, de la wilaya de Blida a fait une descente au niveau de la cimenterie de Sour El Ghozlane, filiale du groupe ERCC, sise à une quarantaine de kilomètres au sud de Bouira.

Les éléments de la gendarmerie ont procédé, dans un premier temps, au bouclage du périmètre attenant à la structure de production avant de passer à l’action, c’est-à dire effectuer une fouille à l’intérieur. Selon des sources bien informées, une trentaine de personnes, des trafiquants de ciment, ont été arrêtées. Les enquêteurs ont saisi un quota considérable de bons de ciment et des sommes importantes d’argent. Les personnes arrêtées ont été conduites vers la brigade de la gendarmerie de la commune de Sour El Ghozlane pour les besoins de l’enquête. Les mêmes sources ont révélé que les concernés ont été relâchés après plusieurs heures d’interrogatoire. Par ailleurs, les quelques véhicules stationnés à proximité du service commercial de l’usine ont été acheminés à l’aide d’un camion spécial vers le siège de la même brigade.

Notre source a indiqué que les enquêteurs ont récupéré toutes les données qui se trouvaient dans les ordinateurs du même département. Elles concernent l’état du programme élaboré par le service commercial. Il est à souligner qu’hier les éléments de la gendarmerie ont ouvert une enquête sur les pratiques au niveau de la cimenterie.

Par Amar Fedjkhi

Publié dans:actualité |on 9 juin, 2010 |Pas de commentaires »

Terrorisme : Deux criminels éliminés à Aswel Deux terroristes ont été abattus, dans la nuit de vendredi dernier, dans une embuscade tendue par les forces de l’ANP au lieudit Aswel, au nord de la commune de Saharidj, à 45 km à l’est de Bouira, a-t-on appris d’une source sécuritaire.

Les corps des deux terroristes ont été acheminés vers la morgue de l’hôpital Mohamed Boudiaf de Bouira pour les besoins d’identification. La même source a indiqué que deux armes de type kalachnikov ont été récupérées lors de cette opération. Par ailleurs, le ratissage enclenché par les forces de l’ANP dans la région est de la wilaya se poursuit toujours.

Selon des sources locales, un groupe d’une quinzaine de terroristes serait encerclé par les militaires au lieudit Ighil Iguenni dans la commune de Saharidj. Pour rappel, le ratissage a été lancé suite à des informations fournies par un terroriste qui s’est rendu aux services de sécurité, il y a de cela une vingtaine de jours. Le terroriste en question, qui activait au sein de la katibate El Farouk, a révélé aux enquêteurs la présence d’un important groupe armé qui écume cette région montagneuse.

Par Amar Fedjkhi

Publié dans:actualité |on 6 juin, 2010 |Pas de commentaires »

Sour El Ghozlane : L’insécurité règne dans les quartiers Les habitants des différents quartiers de la ville de Sour El Ghozlane, au sud de Bouira, sont unanimes à déplorer l’absence de l’éclairage public.

Les quartiers des 300 Logements, le centre-ville, et d’autres cités demeurent malheureusement à ce jour, privés de lumière. Les résidents, qui se disent lésés et ignorés par les pouvoirs publics et après avoir épuisés tous les recours, ne savent plus à quel saint se vouer. Une situation qui, faut-il le souligner, a favorisé la multiplication des actes de vol à la faveur de la nuit. Pour preuve, plusieurs appartements et locaux commerciaux ont été la cible des bandes de malfaiteurs. « Personne ne pourra franchir le chemin traversant l’ex-caserne sans le risque d’être agressé, alors que la brigade de la gendarmerie est située non loin du ce site », nous dira un sexagénaire.Pourtant, cette situation est rapportée et dénoncée régulièrement par les citoyens notamment par le biais de la presse. Des habitants rencontrés lors de notre passage à Sour El Ghozlane, disent avoir vainement interpellé le wali de Bouira, qui s’y est pourtant déplacé à maintes reprises. « Certes, il y a eu des promesses qui nous ont été données par le premier responsable de la wilaya ainsi que les élus locaux, mais à ce jour elles ne sont pas suivies d’effets ». Les « Souaras », souffrant de cette situation, crient à la « marginalisation ». Les citoyens menacent d’investir la rue si rien n’est fait pas les autorités pour améliorer le cadre de vie dans leurs quartiers.

Par Amar Fedjkhi

Publié dans:actualité |on 5 juin, 2010 |Pas de commentaires »
12

tortureanimale |
Les syndicats du Crédit Mun... |
Ernestine |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | CultISport
| CHAT DE GOUTTIERE
| Un si long chemin..