Bouira : Affluence record des Lakhdaris à la cascade

 

Comme chaque été, les milliers de jeunes et moins jeunes issus des différentes localités de la daïra de Lakhdaria et même des communes voisines à l’instar de Ammal (Boumerdès) se rabattent sur la cascade des gorges de Lakhdaria appelée communément Palestro.

Les milliers d’usagers, qui empruntent la RN5 en passant par ces gorges, constateront qu’il s’agit bel est bien d’un site typique et pittoresque. Donc ce n’est pas par hasard que ces touristes viennent et reviennent à cet endroit. Des jeunes et des familles accompagnées de leurs enfants s’installent à longueur de journée, profitant de la fraîcheur dudit site. Notons que le chef-lieu de la commune de Lakhdaria est dépourvu d’infrastructures de détente permettant à ces familles de se reposer. Notre passage sur les lieux nous a permis de constater, durant ces premiers jours du Ramadhan, l’arrivée en masse des groupes de jeunes venus en bus. Des automobilistes à destination de l’est et l’ouest du pays marquent aussi une halte, prennent des photos et d’autres remplissent des bouteilles d’eau de la source de la cascade. Magnifique !

C’est le mot qui revient à chaque fois. « On ne retrouve pas ce paysage ailleurs, on vient d’entrer de Tunisie, mais je vous le jure que notre pays restera l’unique à détenir ces merveilleux sites », nous dira un père de famille. Les habitués dudit site prennent la destination de la cascade et les jeunes descendent jusqu’à l’oued pour prendre une douche sous les eaux fraîches de cette cascade.

De la caille sur la RN5

A la rentrée des gorges de Lakhdaria, on a l’impression que ce site est devenu un véritable endroit touristique. Des dizaines de vendeurs de cailles s’installent le long de la RN5 et le prix proposé aux automobilistes varie entre 100 et 150 DA. Une fois égorgée, la caille sera cuite sur de la braise et consommée sur place. Cette situation n’est pas constatée uniquement en été, on la retrouve à longueur d’année. Celui qui passera pour la première fois par cet endroit aura d’abord l’occasion d’admirer le paysage et d’examiner les différentes tables mises à sa disposition par ces jeunes vendeurs.

Sans doute, la préparation de ces volatiles laisse à désirer vu les conditions d’hygiène. Mais cette situation ne dissuade pas les passants, puisqu’on retrouve des véhicules qui sont immatriculés de toutes les régions du pays. « Même des immigrés préfèrent venir ici, prendre de la caille et profiter de cet agréable endroit », nous dira un vendeur, d’autres préfèrent acheter la caille pour la préparer chez eux. En somme, les gorges de Lakhdaria restent un endroit qui mérite bien l’attention des pouvoirs publics.

Par Amar Fedjkhi

Publié dans : actualité |le 17 août, 2010 |Pas de Commentaires »

Vous pouvez laisser une réponse.

Laisser un commentaire

tortureanimale |
Les syndicats du Crédit Mun... |
Ernestine |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | CultISport
| CHAT DE GOUTTIERE
| Un si long chemin..