Bouira : des émeutiers attaquent la brigade de gendarmerie de Chorfa

   	       	Les affrontements entre jeunes émeutiers et forces de l'ordre ont repris dimanche matin à Bouira, notamment à l’est de la wilaya. 

Les affrontements entre manifestants et forces de l’ordre ont repris dimanche matin à Bouira, notamment à l’est de la wilaya.

A la ville de Bouira, ce sont les élèves du lycée Houari Boumediene qui ont mis le feu à l’un des magasins du l’établissement. Les forces de sécurité sont intervenues et aucun affrontement n’a été enregistré, a- t-on constaté sur place. Fort heureusement, les éléments de la protection civile sont intervenus à temps pour éteindre les flammes.

A Chorfa, commune située à 40km à l’est de Bouira, des centaines de manifestants ont attaqué dimanche matin, la brigade de gendarmerie de la ville. Selon notre correspondant sur place, de violents affrontements ont éclaté entre manifestants et les forces antiémeutes dépêchées en renfort. Les gendarmes se sont opposés aux émeutiers en faisant usage de canons à eau et de gaz lacrymogènes.

Dans la nuit de samedi à dimanche, les jeunes manifestants de Chorfa ont attaqué ladite brigade à l’aide des pierres et autres cocktails Molotov, selon toujours notre correspondant. Nos sources affirment que trois personnes ont été arrêtées durant cette nuit à Chorfa.

A la ville de Bouira, de violents incidents ont éclaté notamment dans le quartier populaire dit « Ecotec ». Les incidents ont débuté vers 20h quand des dizaine de jeunes, chauffés à blanc, se sont mis à lancer une pluie de pierres contre des policiers déployés aux alentours du siége de la direction de L’OPGI.

Les manifestants ont lancé des cocktails Molotov en direction de cette structure avant que les services de sécurité interviennent n’utilise les gros moyens dont le fameux « Moustache » appelé par les manifestants « Azrayen ». Les échauffourées se sont ensuite étendues à la Cité Harkat. Les ruelles ont été complètement barricadées à l’aide des pneus brûlés et des blocs de pierres.

Depuis le jeudi dernier, plusieurs édifices publics avaient été saccagés par les émeutiers dans le chef lieu de wilaya et dans d’autres régions.

Amar Fedjkhi

 

Publié dans : actualité |le 14 janvier, 2011 |Pas de Commentaires »

Vous pouvez laisser une réponse.

Laisser un commentaire

tortureanimale |
Les syndicats du Crédit Mun... |
Ernestine |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | CultISport
| CHAT DE GOUTTIERE
| Un si long chemin..