A propos du Gala de Cheb Khaled

Le wali de Bouira met les points sur les «i»

La manière avec laquelle le wali de Bouira, Ali Bouguerra, a défendu la venue de Khaled à Bouira est celle d’un homme politique qui défend son programme.

C’était à l’occasion de l’installation, dimanche dernier, de l’inspecteur général de la wilaya et du DRAG (Direction de la réglementation et des affaires générales), ainsi que du nouveau chef de daïra de Sour El Ghozlane que le wali de Bouira a animé un point de presse et qu’il est revenu sur le spectacle organisé jeudi dernier au stade olympique de la ville et dont le clou de la soirée était Cheb Khaled. Visiblement en colère à l’égard de certains titres de presse, le premier responsable de la wilaya est revenu longuement sur l’histoire du cachet de l’artiste qui a fait couler beaucoup d’encre.

«Ce sont les sponsors qui ont financé ce gala. Il faut donc savoir ce qu’est un sponsor et le rôle financier qu’il apporte. La wilaya n’a donné aucun sou pour cette soirée», a-t-il répliqué. Selon lui, la somme réunie par les sponsors est d’un milliard 300 millions de centimes. «En quoi Khaled dérange-t-il à Bouira ?»,  dira le wali. «Pourquoi toute cette haine et cette campagne médiatique  envers l’artiste. Ce n’est ni un islamiste, encore moins un homme politique», dira encore le wali qui voulait défendre le chanteur. C’est une attaque à peine voilée envers les islamistes, qui, faut-il le préciser, se sont opposés dès l’annonce de la venue de l’artiste à Bouira.

Des attaques reprises notamment à travers certaines colonnes de la presse. Le premier responsable de la wilaya enchaîne : «100 milliards de centimes ont été débloqués par le ministère de tutelle pour l’équipement des mosquées et la réalisation d’autres lieux de culte dans la région.» En outre, il a annoncé à «ses détracteurs» que d’autres spectacles du genre auront lieu au niveau de la wilaya. «Nous avons dans notre agenda le chanteur Idir, Allaoua et Takfarinas et on va tous chanter Roza Roza», confirme-t-il. A propos de Takfarinas, le premier responsable a avoué que c’est l’artiste lui-même qui a contacté la wilaya afin de le programmer «et on le fera !», dira-t-il encore.

Amar Fedjkhi
Publié dans : actualité |le 6 décembre, 2011 |1 Commentaire »

Vous pouvez laisser une réponse.

1 Commentaire Commenter.

  1. le 7 décembre, 2011 à 13 h 18 min etudiant bouira écrit:

    ceux qui ont ramnener le king star de rai sont des talef erray
    un proverbe kabyle désait
    ils ont poser la question a une personne nue
    que ce tu veut? sa réponce est la suivante ;une bague (d’achu iki khussen aya 3aryan;thakhathmet)
    que ce qui manque la culture a bouira ,cheb khaled

Laisser un commentaire

tortureanimale |
Les syndicats du Crédit Mun... |
Ernestine |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | CultISport
| CHAT DE GOUTTIERE
| Un si long chemin..